LE CAISSON HYPERBARE : À QUOI SERT-IL ET QUELS SONT SES AVANTAGES ?

L’oxygénothérapie hyperbare (OHB) est une méthode non invasive qui consiste à administrer de l’oxygène à des concentrations élevées dans un caisson hyperbare pressurisé à au moins 1,4 ATM (supérieure à la pression atmosphérique ambiante normale de 1 atm). Ainsi, la personne inhale 100% d’oxygène. Ce gaz est transporté dans le sang et atteint même les tissus abîmés.

Cette thérapie accélère la cicatrisation des plaies chroniques telles que les ulcères, le pied diabétique et elle réduit les risques d’amputations majeures tout en  favorisant la régénération tissulaire et en renforçant l’effet des antibiotiques sur les plaies infectées. Dans le cas des plaies graves et aiguës, la mortalité peut être réduite.

Le traitement en caisson hyperbare réduit de 50 % le temps de récupération après une plaie, et il présente également d’autres avantages. Il augmente la plasticité et favorise la guérison des maladies neurologiques telles que la paralysie cérébrale, les accidents vasculaires cérébraux, les migraines, l’autisme, les traumatismes cérébraux et l’hypoxie.

De plus, l’oxygénation hyperbare est un excellent traitement pour réduire la déficience neurologique causée par les maladies de Parkinson et d’Alzheimer. Il diminue la douleur et l’inflammation dans les maladies rhumatologiques et améliore significativement la qualité de vie des patients atteints de fibromyalgie, d’arthrite ou d’arthrose.

Etant donné qu’il favorise la production de tissu osseux, l’OHB est très utile chez les patients atteints d’ostéoporose, d’ostéopénie, d’ostéomyélite et de fractures osseuses. Il régénère également les tissus abîmés par les radiations, même dans les lésions chroniques et il augmente l’efficacité de la radiothérapie dans le traitement de certaines tumeurs.

Quels sont les bénéfices  pour la santé ?

    • Augmente l’oxygénation de tous les tissus, même ceux qui sont abîmés
    • A des effets anti-inflammatoires en raison du rôle vasoconstricteur
    • Stimule les cellules qui produisent du collagène
    • Stimule la réponse immunitaire
    • Augmente le flux sanguin, en particulier dans les tissus mal irrigués
    • A une action bactéricide et bactériostatique
    • Accélère le temps de cicatrisation de la plaie
    • Produit l’angiogenèse, c’es-à-dire la formation des vaisseaux sanguins.
    • Favorise la détoxification des gaz et des toxines
    • Accélère les processus de rééducation dans les lésions ligamentaires, osseuses, articulaires ou musculaires.
    • Stimule la différenciation des cellules de formation osseuse en favorisant l’ostéogenèse et la réparation osseuse.
    • Intervient dans la régulation du stress oxydatif ou de l’usure cellulaire liée au vieillissement et à différentes maladies.
    • Réduit la fatigue musculaire après une activité sportive
    • Augmente l’énergie au niveau cellulaire

Pourquoi le prescrit-on ?

Les professionnels de la santé conseillent le traitement en caisson hyperbare pour traiter les pathologies des spécialités suivantes :

Médecine clinique : en cas d’acouphène et de surdité soudaine, l’apport d’oxygène agit contre l’inflammation de l’oreille interne. Les effets sur les neurotransmetteurs et leur action anti-inflammatoire réduisent les douleurs produites par la fibromyalgie et les migraines. Il est également indiqué pour les acouphènes, la surdité soudaine et la fatigue chronique.

Plaies : favorise la cicatrisation des ulcères, du pied diabétique, des escarres, des brûlures, des greffes, des plaies post-chirurgicales.

Traumatologie : stimule la régénération osseuse, il est donc indiqué pour les maladies articulaires et ligamentaires, les traumatismes pré et post-chirurgicaux, les blessures, la réadaptation et l’ostéomyélite.

Médecine du sport : améliore les lésions musculaires, ligaments, tendons, syndrome de fatigue subaiguë et chronique. Accélère la récupération post-exercice. Favorise la cicatrisation des tissus musculaires, des ligaments et des tendons, ce qui accélère le temps de récupération après des lésions en sport.

Neurologie : redistribue le flux sanguin vers le système nerveux central, diminue la neuroinflammation et stimule la réparation des tissus nerveux, réduisant ainsi les symptômes de l’AVC, de la sclérose en plaques, de la maladie d’Alzheimer, des lésions médullaires et de la maladie de Parkinson.

Neurologie infantile : favorise l’allongement ou la croissance des axones ou des fibres nerveuses en  stimulant la neuroplasticité et l’amélioration de certaines fonctions neurologiques dans la paralysie cérébrale, les troubles du spectre de l’autisme  et les migraines.

Rhumatologie : en raison de ses effets anti-inflammatoires, il est bénéfique pour les patients souffrant d’arthrite, d’arthrose, de fibromyalgie, de vasculite et de sclérodermie. Il réduit la douleur, l’inflammation et améliore les manifestations cutanées de ces collagénopathies produites par l’ischémie au niveau des extrémités.

Oncologie : cicatrise les lésions aiguës et chroniques dues à la radiothérapie et stimule l’oxygénation qui peut prévenir la croissance tumorale et rendre la radiothérapie plus efficace.

Rééducation : agit comme thérapie post-AVC, pour des lésions cérébrales, musculaires, ostéoarticulaires, post-chirurgicales et traumatiques, car il favorise la diminution du flux neuronal et améliore la neuroplasticité périphérique. Il ralentit le processus neurodégénératif dans les maladies d’Alzheimer et de Parkinson parce qu’il diminue la neuroinflammation et le stress oxydatif au niveau du cerveau.

Comment se déroule le traitement, quelle est sa durée  et comment faut-il se préparer ?

La séance en caisson hyperbare est un traitement totalement sûr qui ne présente aucun risque pour le patient et l’opérateur. La séance dans le caisson de technologie Revitalair est réalisée à des pressions de traitement qui produisent une diminution de l’excitabilité neuronale, obtenant ainsi une sensation de détente.

Il est conseillé d’entrer avec des vêtements confortables et sans chaussures. Les patients peuvent aussi entrer avec des oreillers, des couvertures, de la musique et des livres. La durée et la fréquence de chaque séance peuvent varier. Aujourd’hui, les spécialistes sont tous d’accord sur le fait qu’elles devraient durer de 60 à 90 minutes dans des caissons hyperbares de moins de 1,5 ATA à une fréquence de 2 à 6 fois par semaine.

Il est important de souligner qu’une séance n’agit pas comme un remède, en ce sens qu’elle a une moyenne de vie déterminée. La durée et la fréquence des séances doivent toujours être indiquées par le professionnel de la santé afin que le traitement ait une efficacité maximale.

 

Paciente en cámara hiperbárica

Le traitement en caisson hyperbare est-il sans danger ?

Dans les centres BioBarica, l’oxygénothérapie hyperbare est réalisée à 1,45 ATM, une pression efficace et totalement sûre au niveau neurologique, puisqu’il n’y a aucun risque de toxicité à l’oxygène.

Durant les séances  d’oxygénothérapie hyperbare,  il faut décompresser ses oreilles pour éviter une légère douleur pendant le processus de compression et de décompression du caisson hyperbare, qui ne dure que 5 minutes.

Comments are closed.