Comment applique-t-on la chambre hyperbare en Oncologie?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le cancer est une maladie caractérisée par la prolifération rapide de cellules anormales qui peuvent essaimer dans n’importe quelle partie de l’organisme. La tumeur peut envahir le tissu aux alentours de la zone lésée et provoquer une métastase.

Les cancers figurent parmi les principales causes de mortalité dans le monde. Les principaux types de cancers sont :

  1. cancer du poumon ;
  2. cancer du foie ;
  3. cancer colorectal ;
  4. cancer de l’estomac;
  5. cancer du sein.

Le tabagisme, la consommation d’alcool, une mauvaise alimentation et la sédentarité sont les principaux facteurs de risque. Le papillomavirus humain (HPV), le virus de l’hépatite B, le virus de l’hépatite C augmentent respectivement le risque de développer le cancer du col de l’utérus ou du foie. L’infection à VIH accroît fortement le risque de développer un cancer comme celui du col de l’utérus.

La prévention suppose la réduction des possibilités de cancer. Parmi les facteurs de risques on compte: le tabagisme, la surcharge pondérale ou l’obésité, une mauvaise alimentation, le manque d’exercice physique, la consommation d’alcool, l’infection à HPV par le papillomavirus humain, les infections par le virus de l’hépatite ou d’autres infections cancérogènes, les rayonnements ionisants et ultraviolets, la pollution de l’air en milieu urbain, les fumées à l’intérieur des habitations dues à l’utilisation de combustibles solides par les ménages. Le tabagisme est le facteur de risque le plus important.

Un diagnostic correct du cancer est essentiel pour prescrire un traitement efficace.  Chaque type de cancer nécessite un protocole spécifique comprenant une ou plusieurs modalités comme la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie.

La première étape importante consiste à déterminer le but du traitement ou des soins palliatifs qui doivent être centrés sur le patient. L’objectif est généralement de guérir la maladie ou prolonger considérablement la durée de vie. Améliorer la qualité de vie des patients est aussi un objectif de premier plan.

Même si l’oxygénothérapie hyperbare ne guérit pas le cancer, une forte hyperoxie induite dans la chambre hyperbare fait arriver l’oxygène dans tous les tissus du corps, y compris les tumoraux. Ceci diminue leur prolifération et favorise leur rétraction.

On trouve beaucoup d’information sur ces sujets et plusieurs travaux scientifiques où l’oxygénothérapie est prise comme un traitement complémentaire aux traitements oncologiques habituels. De la même manière, dans les cas où la radiothérapie est appliquée, l’oxygénothérapie hyperbare est indiquée par les organismes internationaux comme une thérapie aidant à la récupération des lésions provoquées par les rayonnements.

Source

Organisation Mondiale de la Santé – OMS

Comments are closed.